Certificats verts

Certificat vert

Le système des Certificats Verts (CV) est un système de soutien financier à la production d’électricité verte, régi par un arrêté du Gouvernement de Bruxelles-Capitale. La production verte peut être solaire, éolienne, hydraulique, ou par l’intermédiaire d’une cogénération qui fonctionne au gaz ou grâce à de la biomasse.

Trois intervenants prennent part à ce système. Tout d’abord, les producteurs d’électricité verte qui reçoivent des certificats verts pour leur production. Ensuite, les fournisseurs d’électricité doivent être en possession de CV pour pallier la pollution engendrée par leur production d’électricité non verte. Les producteurs verts peuvent alors vendre leurs CV aux fournisseurs. Le dernier intervenant du système est Brugel : il régule le marché.

Schéma certificats verts 

A titre d’exemple, en plaçant des panneaux photovoltaïques sur votre toiture, vous devenez producteur d’électricité verte. Vous pouvez alors bénéficier de certificats verts pour l’électricité produite par ces panneaux. Ce principe vous permet de réaliser une économie assez grande. En effet, en plus de pouvoir vendre vos CV, vous ne devez plus payer la part du prix de votre électricité facturée par votre fournisseur due au fait qu’il doit acheter des CV pour compenser sa production non verte.

Le nombre de CV octroyés dépend de la puissance de votre installation. Par exemple, pour des panneaux photovoltaïques, le taux d’octroi est de 3 CV/MWh produit si la puissance installée est inférieure à 5 kWc, autrement le taux est de 2,4. Vous pouvez bénéficier des CV durant 10 ans. Il faut cependant que votre installation soit certifiée pour en bénéficier.

En tant que producteur d’électricité  verte, il est important de vendre vos certificats verts. Cette vidéo reprend les étapes à suivre.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à parcourir le site de Brugel.